TEST - Final Fantasy VII HD



En découvrant la PS4, j'ai découvert, avec joie, la réédition de titre fameux de la PS2. Beaucoup de joueurs (de clients) du PlayStation Store s'offusquent de la vente pour une quinzaine de francs de jeux PS2. C'est assez légitime d'un côté, puisque la PS4 ne lit pas les cédés PS3 ou PS2, que de s'outrer de devoir acheter un jeu déjà possédé pour y jouer. Toutefois je confesse que j'adhère, magnanime, à cette pratique. Je suis fébrile à l'idée de me replonger dans des grandes épopées vécues il y a quinze ou vingt ans, sur ma PS4, avec des graphismes améliorés et des trophées. Le catalogue proposé, encore restreint, fait rêver : Final Fantasy 7, Dark Cloud, Rogue Galaxy… Quelques pépites ludiques parmi d'autres. C'est ainsi que je me suis laissé acheter FF7 dans sa version HD, trop heureux de pouvoir voir s'agiter Cloud, Cait Sith et Vincent bien joliment. J'avais déjà vécu cette aventure, il y a belle lurette, à sa sortie en 1997. J'y étais retourné, juste pour voir, quelques fois. Si j'ai eu envie d'en faire un test, c'est justement parce que cette version de FF7-HD est elle aussi très décriée : graphismes peu améliorés, nouvelles fonctions sacrilèges et prix trop élevé. Voilà ce qu'on lui reproche. Effectivement, les graphismes n'ont pas beaucoup changé, mais de nombreux détails ont été travaillés : les personnages, les animations des invocations, les textures, et, globalement, le visuel est bon, même si les visages et les corps sont assez grossiers. Le résultat général est toutefois agréable à regarder, juste ce qu'il faut entre nostalgie mélancolique de la première PlayStation et beauté des visuels d'époque. Concernant les nouvelles fonctionnalités, elles sont au nombre de trois. À n'importe quel moment de la partie, il suffit d'appuyer sur une touche pour activer l'un ou l'autre, ou plusieurs de ces bonus : restauration des PV et du mana, vitesse de jeu accélérée et disparition des combats aléatoires. 

Les critiques les plus vives visent ces nouveautés, dans le sens que, sacrilèges et iconoclastes, elles dénaturent l'expérience de jeu originelle, rendent le jeu trop simple et plus rapide qu'il y a vingt ans. À cela, je ne répondrais qu'une seule chose : si on veut de l'original, il faut brancher sa PS1 et y jouer sur tube cathodique. Pour avoir vécu cette belle aventure dans ses deux versions, je peux affirmer que si les chemins sont un peu différents, le voyage est pareil. J'ai même l'impression d'avoir plus profité de l'intrigue, des magnifiques musiques, de l'ambiance unique de l'univers de Midgar dans cette version. J'avoue, j'ai triché : j'ai désactivé les combats aléatoires dans les moments trop longuets, j'ai régénéré mes persos en luttant contre les Armes et certains boss et j'ai utilisé l'accélérateur pour zapper les cinématiques obligatoires des invocations. Pour autant, l'aventure était belle et envoutante, comme dans ma prime adolescence. J'ajouterais également que l'ajout de trophées intelligents pousse le joueur à explorer le jeu dans le bon sens: les récompenses proposées par la PS4 conduisent le joueur à dénicher les secrets du jeu: quête du mythique chocobo d'Or, recherche de l'invocation finale, combats contre les Armes uniques,… Bref, les trophées sont bien pensés et sanctionnent une découverte sincère et réelle du jeu.

En conclusion, j'estime et espère que cette nouvelle mouture puisse amener de nouveaux et/ou jeunes joueurs à découvrir ce jeu légendaire qu'est Final Fantasy 7, afin qu'ils vivent cette aventure et comprennent à quel point Squaresoft a bouleversé les critères du RPG et du jeu vidéo en général. Le fait de pouvoir terminer l'aventure plus vite, c'est aussi la possibilité de l'explorer de fond en comble sans perdre sa femme et son boulot pour autant. On me souffle à l'oreille qu'il faut compter, en temps normal, dans les 200 heures de jeu pour obtenir le chocobo d'or, la dernière invocation et vaincre toutes les armes… Si j'ai bien pu le faire à quatorze ans, c'est plus difficile une fois la trentaine passé, avec un travail et des enfants. Merci Square-Enix, donc.

Note : 7777/7777
Mention : Tous les 7 portent bonheur.

Lucien




2 commentaires:

  1. le meilleur jeu qui existe, juste après ocarina of time

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à poster vos commentaires!